EPU : Recommandations de la France à Djibouti

PNG

30ème session du Groupe de travail
de l’Examen périodique universel

Djibouti

Intervention de la France

Genève, le jeudi 10 mai 2018

La version prononcée fait foi.

Merci, Monsieur le Président.

La situation des droits de l’Homme à Djibouti a connu des avancées ces dernières années, notamment en matière de liberté d’expression et d’information, d’égalité entre les femmes et les hommes ou encore s’agissant des droits des migrants et des réfugiés.

Néanmoins, les efforts doivent être poursuivis et c’est pourquoi la France adresse les recommandations suivantes à Djibouti :

- poursuivre les efforts entrepris pour garantir l’indépendance de la CNDH ;

- contribuer au renforcement de la société civile en veillant au respect de la liberté de communication et d’expression, en procédant à l’abrogation de la loi sur l’état d’urgence et en mettant en place la Commission Electorale paritaire ;

- lutter davantage contre les violences faites aux femmes en encourageant les poursuites judiciaires ;

- poursuivre les efforts visant à lutter contre la traite des êtres humains ;
- améliorer les conditions de détention.

publié le 11/05/2018

haut de la page