ECOSOC - ONUSIDA

ECOSOC 2013 - Conseil économique et social des Nations unies

***

Programme commun des Nations unies sur le VIH/sida (ONUSIDA)

***

Intervention du Représentant permanent adjoint de la France


(Genève, 19 juillet 2013)

*****

Monsieur le Président,

J’ai l’honneur de prendre la parole pour souligner le soutien de la France au projet de résolution qui est devant nous sur le programme conjoint sur le VIH/sida.

Ce texte constitue à nos yeux une bonne base de travail pour l’ONUSIDA et ses onze co-parrainants pour les deux prochaines années. Il s’inscrit dans la lignée de la déclaration de l’Assemblée générale des Nations unies de 2011 sur le VIH et le sida et dans la lignée de la stratégie 2011-2015 de l’ONUSIDA. Il établit, sur cette base, un tout cohérent.

Comme le souligne le Directeur exécutif dans son rapport, des progrès considérables ont été accomplis mais beaucoup reste à faire. La France a fait de la lutte contre le VIH et le sida une priorité et réaffirme son engagement dans les réponses nationale et internationale contre l’épidémie.

Les discussions informelles qui ont permis d’aboutir à ce texte ont été constructives. Elles ont témoigné de cette volonté d’agir ensemble qui fait la force de l’ONUSIDA. Nous remercions l’Australie et l’Inde qui ont conduit ces discussions.

Monsieur le Président, la France voudrait honorer la mémoire d’Eric Lembembe à l’occasion de l’adoption de cette résolution.

La France a appris avec consternation le meurtre à Yaoundé, le 16 juillet 2013, de M. Lembembe, Directeur exécutif de la CAMFAIDS, militant des droits des personnes homosexuelles au Cameroun.

Nous souhaitons que toute la lumière soit faite sur les circonstances de ce crime, et que ses auteurs soient traduits en justice.

La France rappelle son attachement au respect des droits de l’Homme des personnes LGBT et à la protection des défenseurs des droits de l’Homme.

Nous pouvons - et nous devons - prévenir ensemble l’homophobie et lutter sans relâche contre toutes les formes de discrimination. Il convient, dans le même esprit, de porter une attention particulière aux populations vulnérables si nous voulons atteindre efficacement les objectifs que nous nous sommes fixés dans la lutte contre le sida.

Je vous remercie.

publié le 23/07/2013

haut de la page