Droits humains et nouvelles technologies

Droits humains et nouvelles technologies

43ème session du Conseil des droits de l’Homme

Dialogue interactif sur le droit à la vie privée à l’ère numérique

Intervention de la France

Genève, 5 mars 2020

La version prononcée fait foi.

Merci Monsieur le Vice-Président,

Monsieur le Rapporteur Spécial,

La France vous remercie pour votre rapport.

La France combat toute remise en cause des droits de l’Homme par un usage inapproprié des nouvelles technologies. La France travaille avec les acteurs du numérique afin de promouvoir une approche éthique des algorithmes. Une action mondiale et multi-acteurs est nécessaire pour prévenir l’essor d’algorithmes dont la conception faciliterait la collecte de données privées sans consentement ou amplifierait les discriminations fondées sur l’origine, le genre ou tout autre critère, en particulier à l’encontre des femmes, des personnes LGBTQI, et des défenseurs des droits et activistes qui s’intéressent à ces sujets.

Une ouverture plus large des métiers du numérique aux femmes contribuerait aussi à éliminer les biais de genre contenus dans certains outils numériques.

Nous devons renforcer et affiner notre compréhension des tendances et des mécanismes à l’œuvre en matière de violations de la vie privée basées sur le genre, et promouvoir un accès effectif à la justice pour les victimes de telles violations.

Enfin, il faut renforcer l’accès de tous à l’Internet, l’alphabétisation numérique et l’éducation aux droits de l’Homme.

Je vous remercie.

Dernière mise à jour le : 18 mars 2020
Retour en haut