Droits humains dans les Territoires palestiniens occupés

Droits humains dans les Territoires palestiniens occupés

43ème session du Conseil des droits de l’Homme

Dialogue interactif sur le rapport de la Haut-Commissaire aux droits de l’Homme concernant l’établissement des responsabilités pour toutes les violations du droit international dans les Territoires palestiniens occupés

Intervention de la France

Genève, 26 février 2020

La version prononcée fait foi.

Madame la Haut-Commissaire,

La France vous remercie pour ce rapport.

La France est préoccupée par le bilan humain extrêmement lourd des violations des droits de l’Homme et du droit international humanitaire documenté dans ce rapport. Elle est en particulier préoccupée par le recours excessif à la force contre des civils ne présentant pas de menace imminente de mort ou de blessures – y compris des enfants, personnels paramédicaux et journalistes –, ainsi que par l’emploi d’engins incendiaires.

La France souscrit à vos recommandations sur l’importance d’enquêtes rapides, indépendantes, impartiales, approfondies, efficaces et transparentes, et de l’établissement des responsabilités pour l’ensemble des violations alléguées. Il est impératif de permettre à toutes les victimes, palestiniennes comme israéliennes, d’avoir accès à un recours utile devant la justice.

Face à l’escalade des tensions, la France réitère son appel à la retenue et au respect des droits de l’Homme et du droit international humanitaire, notamment des principes de distinction, proportionnalité et précaution. Elle rappelle en outre l’importance d’un environnement propice au travail et à la sécurité de la société civile, y compris les voix critiques.

La seule façon d’apporter une paix durable à la région et de répondre aux aspirations des deux peuples reste la solution des deux Etats avec chacun Jérusalem pour capitale, dont un Etat palestinien viable, contigu et indépendant, conformément aux paramètres agréés et au droit international.

Madame la Haut-Commissaire,

La France réitère son plein soutien à votre mandat. Nous invitons l’ensemble des parties à coopérer avec les mécanismes onusiens et donner suite à vos recommandations.

Je vous remercie.

Dernière mise à jour le : 27 février 2020
Retour en haut