Droit à la nationalité – L’égal accès des femmes en droit et en pratique (15/06/2016)

La Mission permanente de la France auprès des Nations Unies à Genève s’est associée à l’ONG « Global Campaign for Equal Nationality Rights » autour d’un évènement sur l’égalité des droits des femmes avec les hommes dans leur capacité à acquérir, changer, conserver et transmettre leur nationalité.

JPEG

Cet évènement s’est tenu au Palais des Nations, à Genève, mercredi 15 juin 2016, dans le cadre de la 32e session du Conseil des droits de l’Homme.

Au cours des dix dernières années, plus d’une douzaine d’États ont adopté des réformes portant sur l’égal accès des hommes et femmes à la nationalité, tandis que d’autres s’engagent également sur la voie de réformes. Néanmoins, plus de 50 pays refusent encore aux femmes l’égalité des droits avec les hommes dans leur capacité à acquérir, changer, conserver et transmettre leur nationalité.

A l’occasion de cet évènement parallèle, les panélistes ont échangé sur l’impact financier de ces lois discriminatoires en matière d’accès à la nationalité, des leçons tirées des réformes accomplies et du chemin à parcourir vers un égal accès des femmes et des hommes à la nationalité.

La France appelle à lutter toujours et encore pour les droits des femmes, sur lesquels pèse une tendance à la régression. La recherche d’une égalité réelle entres les femmes et les hommes dans tous les domaines doit mobiliser plus que jamais. Cette égalité passe par l’accès des femmes à la contraception ou par la lutte contre les mariages forcés et précoces. Cette égalité se conquiert inlassablement et elle doit nous inciter à combattre toutes les autres formes de discrimination, y compris celles d’un autre âge qui frappent encore trop souvent les personnes LGBTI.

C’est dans le but de défendre les plus hauts standards de protection de ces droits que la France présente sa candidature au Conseil des droits de l’Homme pour le mandat 2018-2020.

publié le 30/06/2016

haut de la page