"Dire adieu au mercure" - Convention de Minamata, COP1

La convention de Minamata est un traité international visant à protéger la santé humaine et l’environnement contre les effets néfastes du mercure. Les mesures qu’elle prescrit aideront à prévenir et réduire la pollution liée au mercure à toutes les étapes de son cycle de vie, de l’extraction au stockage.

Entrée en vigueur au mois d’août dernier, la convention de Minamata sur le mercure a tenu sa première conférence des parties du 24 au 29 septembre 2017 à Genève.

La France s’était fortement engagée dans la négociation de ce nouvel accord multilatéral contraignant et a ratifié la convention en juin 2017. Elle contribue aujourd’hui à sa mise en œuvre, notamment grâce à son aide au développement et à sa coopération technique.

"Mercury Drop", Place des Nations, Genève - JPEG

Du 22 au 29 septembre, la ville de Genève et les institutions internationales ont organisé une série d’événements sur le thème Dire adieu au mercure afin de mettre en évidence :

  • l’engagement des acteurs de la santé ;
  • les développements de la recherche scientifique ;
  • les enjeux en matière d’approvisionnement en or, le développement de filières « d’or équitable » sans mercure ;
  • les liens avec l’Assemblée des Nations unies pour l’environnement qui se tiendra à Nairobi en décembre 2017 sur le thème Vers une planète libérée de la pollution.

publié le 03/10/2017

haut de la page