Dialogue interactif sur le compte rendu de la Haute-Commissaire aux droits de l’Homme sur l’Ukraine

45ème session du Conseil des droits de l’Homme

Dialogue interactif sur le compte rendu de la Haute-Commissaire
aux droits de l’Homme sur l’Ukraine

Intervention de la France

Genève, 1er Octobre 2020

La version prononcée fait foi.

Merci Monsieur le Président,

La France remercie vivement la Haute-Commissaire.

La France demeure très préoccupée par la persistance des violences et des violations des droits de l’Homme commises dans l’Est de l’Ukraine et en Crimée.

La lutte contre l’impunité est essentielle. La France appelle toutes les parties à respecter leurs obligations internationales, notamment le droit international humanitaire.

La protection effective des droits de toutes les personnes affectées par le conflit doit rester une priorité pour l’ensemble des parties.

Nous appelons les parties à mettre en œuvre les conclusions du sommet de Paris, en particulier le respect du cessez le feu, le déminage, l’ouverture de nouveaux points de passage, l’échange de prisonniers liés au conflit et l’identification de nouvelles zones de désengagement, en vue d’une pleine application des accords de Minsk.

La France rappelle enfin qu’elle ne reconnait pas l’annexion illégale de la République autonome de Crimée et de la ville de Sébastopol par la Fédération de Russie. Elle soutient le rétablissement de l’intégrité territoriale et de la pleine souveraineté de l’Ukraine, dans le cadre de ses frontières internationalement reconnues.

Je vous remercie.

Dernière mise à jour le : 1er octobre 2020