Dialogue interactif sur la situation des droits de l’Homme au Soudan

48ème session du Conseil des droits de l’Homme

Dialogue interactif sur la situation des droits de l’Homme au Soudan

Intervention de la France

Genève, 6 octobre 2021

La version prononcée fait foi.

Madame la Présidente,

La France salue les mesures adoptées par les autorités soudanaises et les avancées réalisées en 2021, dont la création de la Commission de la justice transitionnelle, de la Commission de la paix et de la Commission chargée de la lutte contre la corruption et du recouvrement des fonds publics. Elle encourage les autorités à donner à ces structures les moyens suffisants pour mettre en œuvre leur mandat.

La France reste préoccupée par la persistance d’affrontements et de violence dans le pays, notamment au Darfour et au Sud-Kordofan. Des progrès doivent aussi être réalisés en matière de lutte contre l’impunité et de respect des libertés fondamentales, dont les libertés d’opinion et de presse, ainsi qu’en matière de protection des droits des femmes et des filles. La France appelle aussi au renforcement de la coopération avec la Cour pénale internationale, conformément à la résolution 1593 du Conseil de Sécurité. Pour tous ces défis, il est essentiel que la bonne coordination entre militaires et civils se poursuive.

Dans ce contexte, la France appuie les recommandations formulées par le Haut-Commissariat aux droits de l’Homme, et soutient les autorités soudanaises dans l’approfondissement et le lancement des réformes prévues par les Accords de paix de Djouba. Elle réitère son appel à la mise en œuvre prompte et effective du Plan national de protection des civils.

Je vous remercie.

Dernière mise à jour le : 6 octobre 2021