Dialogue interactif sur la République centrafricaine

45ème session du Conseil des droits de l’Homme

Dialogue interactif sur la République centrafricaine

Intervention de la France

Genève, 2 Octobre 2020

La version prononcée fait foi.

Merci Monsieur le Président,

La France remercie l’Expert Indépendant.

La France salue les mesures prises par les autorités centrafricaines pour la mise en œuvre de l’Accord politique pour la paix et la réconciliation et appelle toutes les parties à faire de sa pleine mise en œuvre une priorité. La persistance d’affrontements et de violations des droits de l’Homme, y compris des violences sexuelles et fondées sur le genre, demeure inquiétante et doit faire l’objet d’une réponse ferme des autorités. La France est également préoccupée par la fermeture partielle ou totale de certaines écoles, qui contribue à une vulnérabilité accrue des enfants, exposés à la traite et au recrutement par les groupes armés.

La France encourage les autorités centrafricaines à poursuivre leur engagement, à garantir la présence de l’Etat et de ses institutions sur l’ensemble du territoire. L’accès à la justice pour les victimes de violences et la lutte contre l’impunité sont une composante indispensable du retour à la paix et de la confiance envers les institutions centrafricaines.

Le retour à la stabilité en République centrafricaine passe également par un processus électoral transparent et inclusif. La France souligne l’importance du dialogue politique entre les parties prenantes, afin d’apaiser les tensions.

Je vous remercie.

Dernière mise à jour le : 2 octobre 2020