Dialogue interactif sur la République Démocratique du Congo

45ème session du Conseil des droits de l’Homme

Dialogue interactif sur la République Démocratique du Congo

Intervention de la France

Genève, 2 octobre 2020

La version prononcée fait foi.

Monsieur le Vice-Président,

La France s’associe à la déclaration de l’Union européenne et remercie la Haute-Commissaire et l’Equipe d’experts internationaux pour leur exposé.

La France salue la coopération des autorités congolaises avec l’équipe d’Experts internationaux et les mesures prises en faveur du respect des droits de l’Homme dans le pays. Elle encourage les autorités de la RDC à poursuivre leurs efforts pour renforcer l’Etat de droit et promouvoir le respect des libertés fondamentales, en particulier les libertés d’expression et de la presse.

La France salue l’engagement des autorités congolaises dans la lutte contre l’impunité des auteurs de violences et de violations et les encourage à prendre toutes les mesures, en particulier au regard de la persistance de violences sexuelles, pour que la justice soit effective sur l’ensemble du territoire. Il s’agit d’un aspect essentiel du retour à la stabilité, pour la construction d’une paix durable en RDC.

La France condamne les violations des droits de l’Homme et du droit international humanitaire commises par les groupes armés et les forces de défense et de sécurité dans les zones de conflits, en particulier dans l’Est du pays.

Dans ce contexte, des populations civiles, déjà vulnérables et souvent victimes d’attaques indiscriminées ou ciblées, sont contraintes au déplacement forcé ou à l’exil. La France souligne de nouveau l’importance de garantir l’accès sûr et sans entrave et la délivrance d’une assistance humanitaire aux populations les plus vulnérables.

Je vous remercie.

Dernière mise à jour le : 2 octobre 2020