Dialogue interactif avec le Rapporteur spécial sur le racisme

35ème session du Conseil des droits de l’Homme

Dialogue interactif avec le Rapporteur spécial sur le racisme

Intervention du Représentant Permanent de la France

Genève, le lundi 19 juin 2017

La version prononcée fait foi.

Merci Monsieur le Président,

La France s’associe à la déclaration de l’Union européenne.

Monsieur le Rapporteur spécial,

La France salue le travail que vous avez accompli pendant ces deux mandats. Dans votre dernier rapport, vous soulignez avec inquiétude la recrudescence des discours racistes, en particulier dans le contexte des attaques terroristes et des mesures prises pour lutter contre celles-ci.

En 2015, face à la hausse inquiétante des incidents à caractère raciste, la France a déclaré la lutte contre le racisme et l’antisémitisme grande cause nationale. L’engagement des autorités pour dénoncer avec fermeté les actes d’intolérance et de discrimination est primordial ; et des résultats ont déjà été obtenus.

Les instruments internationaux existants, et notamment la CERD, constituent des bases solides pour combattre le racisme. Nous appelons tous les Etats à les mettre en œuvre.

Le gouvernement français est déterminé à renforcer les actions de prévention et d’éducation qui, comme vous le soulignez dans votre rapport, sont au cœur de la formation des préjugés et des discours haineux. L’éducation a en effet un rôle important à jouer dans la promotion de la tolérance et de la citoyenneté responsable et solidaire. Nous travaillons ainsi étroitement avec le secteur associatif pour développer les actions de formation et de sensibilisation, notamment dans le domaine de l’emploi, du sport et de la culture.

Monsieur le Rapporteur spécial,
Dans la contribution que peut apporter la société civile à la lutte contre le racisme, quelles actions trouvez-vous les plus efficaces, et comment les Etats peuvent-ils les encourager ?

Je vous remercie./.

publié le 20/06/2017

haut de la page