Dialogue avec la Haute-Commissaire aux droits de l’Homme

45ème session du Conseil des droits de l’Homme

Dialogue avec la Haute-Commissaire aux droits de l’Homme sous le point 2 de l’ordre du jour

Intervention de la France

Genève, 15 Septembre 2020

La version prononcée fait foi.

Merci Madame la Présidente,
Madame la Haute-Commissaire,

La France réaffirme sa volonté d’œuvrer sans relâche à la préservation du multilatéralisme et d’un ordre international fondé sur des règles, dont la violation doit être sanctionnée pour mettre fin à l’impunité. A cet égard, la lumière devra être faite sur l’empoisonnement en Russie de l’opposant russe Alexeï Navalny au moyen d’un agent neurotoxique de la famille des Novitchok développée par la Russie.

Candidate au Conseil des Droits de l’Homme, la France, engagée pour la défense et la promotion des droits de l’Homme, s’est fixé trois priorités :

- L’égalité femmes-hommes tout d’abord. Le Forum Génération Egalité constituera, nous l’espérons, une nouvelle étape dans la lutte contre les remises en cause des droits des femmes, notamment les droits et santé sexuels et reproductifs ;

- La protection des défenseurs des droits, qui travaillent à nous protéger au quotidien, et sont trop souvent arrêtés, réprimés ou harcelés comme en Iran ou en Turquie ;

- Le droit à une information libre, indépendante, plurielle et fiable, ce qui n’est pas le cas partout dans le monde, la répression s’abattant contre les journalistes dans de nombreux pays comme en Chine.

Je vous remercie.

Dernière mise à jour le : 15 septembre 2020