Dialogue avec l’Expert indépendant sur la situation des droits de l’Homme au Soudan

45ème session du Conseil des droits de l’Homme

Dialogue avec l’Expert indépendant sur la situation des droits de l’Homme au Soudan

Intervention de la France

Genève, 2 Octobre 2020

La version prononcée fait foi.

Merci Madame la Présidente,

La France remercie vivement l’Expert indépendant.

La France salue les mesures prises par les autorités soudanaises et les encourage à les mettre en œuvre sur l’ensemble du territoire. Elle se félicite des récentes initiatives comme l’interdiction des mutilations génitales féminines ou les réformes en matière pénale, qui doivent contribuer à une protection accrue des droits de l’Homme de l’ensemble des Soudanaises et des Soudanais.

La France reste néanmoins préoccupée par la persistance d’inégalités et de fortes discriminations dans le pays et par l’impact considérable de la pandémie de Covid-19. En particulier, la France souligne que des progrès doivent encore être réalisés en matière de lutte contre l’impunité et de respect des libertés fondamentales, notamment les libertés d’opinion et de presse. Elle encourage les autorités à en faire des priorités. Elle appelle également le Soudan à coopérer pleinement avec la Cour pénale internationale pour que les crimes du passé ne restent pas impunis.

Dans ce contexte, la France salue la dynamique lancée par les autorités soudanaises et le Haut-Commissariat aux droits de l’Homme. Comme le mandat de l’Expert indépendant ne sera pas renouvelé, l’assistance et l’appui du bureau du HCDH à Khartoum et de ses antennes régionales seront un élément précieux pour la promotion des droits de l’Homme au Soudan.

Je vous remercie.

Dernière mise à jour le : 2 octobre 2020