Dépôt de l’instrument de ratification de la convention sur le cadre promotionnel pour la sécurité et la santé au travail.

En déposant ce 29 octobre l’instrument de ratification de la convention sur le cadre promotionnel pour la sécurité et la santé au travail (2006), le gouvernement de la France souligne une nouvelle fois son attachement aux questions de sécurité et de santé au travail.

JPEG - 971.7 ko
Le Représentant Permanent de la France, M. Nicolas NIEMTCHINOW (à gauche) et le Directeur Général du BIT, M. Guy RYDER (à droite).

JPEG

L’Ambassadeur, représentant permanent de la France auprès de l’Office des Nations Unies et des autres organisations internationales à Genève, a déclaré :

- En remettant au BIT cet instrument de ratification de la convention n°187, la France veut souligner toute l’importance qu’elle attache aux questions de sécurité et de santé au travail. Les pouvoirs publics français sont engagés avec les partenaires sociaux de notre pays dans un Plan santé au travail qui doit être renouvelé prochainement, la ratification de cette convention fournira à tous les acteurs un point d’appui utile. Par cette nouvelle ratification, nous marquons également l’attachement profond de la France au système normatif de l’OIT et à l’application effective des conventions internationales du travail pour garantir une véritable dimension sociale de la mondialisation.

- En ratifiant la convention n°187, l’un des trois instruments clés de l’OIT sur la santé et la sécurité au travail, avec la convention (n° 155) sur la sécurité et la santé des travailleurs (1981) et son protocole de 2002, la France rejoint les 31 autres Etats membres qui se sont formellement engagés à améliorer la santé et la sécurité au travail de façon continue et durable afin de prévenir les lésions et maladies professionnelles et les décès imputables au travail.

- A ce jour, la France est le deuxième pays à avoir ratifié le plus grand nombre de conventions de l’OIT : elle a ratifié 125 conventions internationales du travail ainsi qu’un protocole.

publié le 05/02/2016

haut de la page