Conférence de plénipotentiaires de l’UIT - Intervention de la France

Conférence de plénipotentiaires de l’Union internationale des Télécommunications (UIT)

Intervention de S.E. M. François Rivasseau, Ambassadeur, Chef de la délégation de la France

Dubaï, 30 octobre 2018

La version prononcée fait foi.

Je remercie les Autorités des Emirats arabes unis de leur accueil et salue le Président de la Conférence de Plénipotentiaires de l’UIT, le Secrétaire Général, le Secrétaire Général adjoint, les directeurs de bureaux, Messieurs et Mesdames les Ministres, chers collègues Ambassadeurs, Mesdames et Messieurs les délégué(e)s,

Monsieur le Président,

La France a toujours été et demeure un ardent défenseur du multilatéralisme, qui est le seul moyen d’action à la hauteur des grands défis de notre temps : changements climatiques, migrations, soutien à la croissance économique mondiale, mais aussi transformation numérique du monde et de nos sociétés.

Dans le secteur de l’UIT, des évolutions importantes sont à noter depuis 2014 :

• Evolution de l’Internet et des réseaux haut et très haut débit fixes et mobiles, avec le développement du véhicule autonome, de l’Internet des objets, du « cloud computing », de l’intelligence artificielle, des chaînes de blocs et des services par contournement (Over the Top - OTT). L’UIT doit être un acteur majeur pour le développement de ces nouvelles technologies et infrastructures numériques ;

• Dans le domaine satellitaire, avec le New Space et les ambitions renouvelées des Etats et de l’industrie, qui se traduit par exemple par le développement de satellites VHTS (à très haut débit) et des constellations qui vont permettre de réduire la fracture numérique, tant dans les pays en développement que dans les pays développés ; l’UIT doit rester l’organisation de référence pour les fréquences et les orbites, ainsi que pour la lutte contre les brouillages satellitaires, sans pour autant aller au-delà de son mandat en surveillant, par exemple, les biens spatiaux ;

• Numérique et développement : dans ce domaine, l’UIT doit pleinement participer à la mise en œuvre des résultats du SMSI, dans la lignée de l’événement de haut niveau SMSI+10 organisé à l’AGNU en 2015, et à la mise en œuvre des objectifs pour le développement durable, notamment dans le cadre de la contribution du numérique aux ODD ;

Monsieur le Président,

Cette conférence devra faire preuve de réalisme et de volontarisme pour répondre à ces transformations.

Dans ce contexte, la France salue les efforts de l’Union pour mettre en place une gestion interne plus performante. Elle estime que le processus de réforme engagé mérite d’être poursuivi pour tendre vers un mode d’organisation encore plus soucieux d’efficacité, de transparence et d’ouverture. L’UIT doit être un modèle d’organisation multilatérale, moderne, aussi peu bureaucratique que possible et associant tous les acteurs pertinents.

Monsieur le Président, la France, qui a toujours contribué activement aux travaux de cette organisation, renouvelle son engagement à l’UIT et confirme sa candidature au Conseil de l’Union ainsi que la candidature de M. Yvon Henri au comité du règlement des radiocommunications.

Je souhaite plein succès à la conférence.

publié le 06/11/2018

haut de la page