Compte-rendu des travaux de l’Alliance pour le multilatéralisme

Présentation du travail de l’Alliance pour le multilatéralisme

Conseil d’experts de haut niveau « Une Seule Santé » et lutte contre les infodémies

Forum de Paris sur la paix

12 novembre 2020

A l’occasion de la troisième édition du Forum de Paris sur la Paix, une réunion de présentation des travaux de l’Alliance pour le multilatéralisme a été organisée, le 12 novembre 2020, par M. Jean-Yves Le Drian, Ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères français, et M. Heiko Maas, Ministre fédéral allemand des Affaires étrangères.

La réunion a permis de faire le point sur les actions menées actuellement par la communauté internationale et discutées régulièrement dans le cadre de l’Alliance pour le multilatéralisme pour renforcer l’architecture multilatérale de santé, en particulier la création d’un Conseil d’experts de haut niveau « Une seule santé », et la lutte contre les infodémies.

Le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Dr Monique Eloit, Directrice générale de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE), M. Qu Dongyu, Directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), et Mme Inger Andersen, Directrice exécutive du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), participaient à cette présentation.

Les Ministres des Affaires étrangères de l’Afrique du Sud, Mme Naledi Pandor, de l’Australie, Mme Marise Payne, du Mexique, M. Marcelo Ebrard, et de Singapour, M. Vivian Balakrishnan, sont aussi intervenus.
M. Christophe Deloire, Secrétaire général de Reporters sans frontières et Président du Forum sur l’information et la démocratie, et Mme Sarah Olson, Directrice associée du programme d’épidémiologie et de santé à la Wildlife Conservation Society, ont également pris part aux discussions.

Les deux sujets suivants ont été évoqués lors de la réunion :

-L’approche « Une seule santé » et la création du Conseil d’experts de haut niveau « Une seule santé »

La crise sanitaire de la Covid-19 a souligné les liens étroits entre santés humaine, animale et environnementale, dans un contexte marqué par des contacts accrus entre humains, animaux d’élevage et animaux sauvages et par la dégradation des écosystèmes. Afin de mieux comprendre des pandémies comme la Covid-19 et de réduire le risque de maladies zoonotiques, des actions résolues sont nécessaires.

L’approche « Une seule santé » est une approche transversale et systémique de la santé fondée sur le fait que la santé humaine et la santé animale sont interdépendantes et liées à la santé des écosystèmes dans lesquels elles coexistent – fait déjà énoncé dans les « Principes de Berlin », établis à l´occasion de la conférence « One Planet, One Health, One Future » et présentés lors de la réunion ministérielle de l’Alliance pour le multilatéralisme du 25 septembre 2020.

Les dirigeants de l’OMS, de l’OIE, de la FAO et du PNUE sont convenus de renforcer leur travail en commun, en s’appuyant sur la collaboration tripartite existant entre la FAO, l’OIE et l’OMS, pour faire face aux risques liés à l’interface humaine, animale et environnementale et d’avoir un secrétariat conjoint.

A cet effet, ils ont décidé de créer un Conseil d’experts de haut niveau « Une seule santé », impliquant les quatre organisations et des experts internationaux en sciences humaines, animales, sociales et de l’environnement. Le Conseil sera chargé de regrouper, de diffuser et de donner plus de visibilité à des informations scientifiques fiables sur les liens entre santés humaine, animale et environnementale, afin d’aider les responsables publics à prendre les décisions utiles pour répondre aux futures crises sanitaires et d’éclairer les citoyens.

-Lutte contre les infodémies

Comme cela avait été annoncé lors de la réunion ministérielle de l’Alliance pour le multilatéralisme du 26 juin 2020, le rapport du groupe de travail sur les infodémies mis en place par le Forum sur l’information et la démocratie a été présenté par M. Christophe Deloire, Président du Forum.

M. Deloire a mis l’accent sur quatre enjeux structurels sur lesquels un renforcement des régulations serait souhaitable : la transparence des plateformes ; la méta-régulation de la modération des contenus ; la promotion de la fiabilité de l’information ; l’effacement de la distinction espace public/privé en ligne lorsque les messageries privées deviennent de fait un nouvel espace public non régulé.

Il a par ailleurs annoncé le lancement d’un deuxième groupe de travail du Forum sur l’information et la démocratie consacré à la soutenabilité du journalisme. Le rapport de ce groupe de travail sera présenté lors d’une prochaine réunion de l’Alliance pour le multilatéralisme.

Dernière mise à jour le : 12 novembre 2020