Communiqué du groupe "Diplomatie et santé"

Communiqué commun « Diplomatie et santé ».

Les Ministres de l’initiative « Diplomatie et santé », comprenant le Brésil, la France, l’Indonésie, la Norvège, le Sénégal, l’Afrique du Sud et la Thaïlande, se sont réunis aujourd’hui à Genève, en marge de la 63ème Assemblée mondiale de la santé, pour évoquer les défis actuels dans le domaine de la santé mondiale, en particulier la réalisation des objectifs du millénaire pour le développement (OMD) liés à la santé, dans l’optique du sommet à venir à New-York en septembre 2010 sur ce thème. Les ministres ont mis en lumière le lien stratégique entre la santé et la politique étrangère dans les discussions internationales.

Les ministres ont renouvelé leur engagement à poursuivre et accentuer les efforts individuels et collectifs afin de rendre possible la réalisation des OMD en temps voulu. Ils ont souligné que la communauté internationale devait travailler ensemble pour surmonter les obstacles et les défis existants. Ils ont affirmé la nécessité de maintenir, au plan international, la volonté politique de mobiliser les ressources adéquates, afin d’aider les pays qui ont besoin d’assistance, à affronter les défis qu’ils rencontrent dans le domaine de la santé. Ils ont appelé a maintenir le « momentum » pour renforcer la lutte contre le VIH / Sida, et pour faire face aux risques de prévalence, de morbidité et de mortalité liés aux maladies transmissibles et non transmissibles dans le monde.

Les ministres ont examiné la possibilité de mener des actions communes pour accélérer la réalisation des OMD 4 et 5, afin de réduire la mortalité des enfants et d’améliorer la santé maternelle. Le manque et la mauvaise répartition de personnels de santé qualifiés représentent un obstacle sérieux à la réalisation des OMD liés à la santé, et constituent un des sujets importants qui doivent être discutés cette année à l’AMS. Les ministres ont réaffirmé que le manque de travailleurs dans le domaine de la santé limite l’accès aux soins et figure parmi les obstacles qui doivent être surmontés grâce à des politiques internationales adaptées. La solution à ce défi particulier ne concerne pas seulement le secteur de la santé, mais également d’autres dimensions des politiques internationales. Les ministres ont souligné l’importance d’un engagement politique déterminé pour promouvoir, dans l’agenda international, les questions liées aux ressources humaines et appellent tous les Etats membres à une adoption rapide du code de recrutement des personnels de santé. Ils ont aussi réaffirmé l’importance de la couverture médicale universelle des populations, dans la réalisation des OMD liés à la santé. A cet égard, les Ministres se sont félicités que le prochain rapport sur la santé mondiale en 2010 porte sur ce thème. Ils ont aussi salué la Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé qui se tiendra à Rio de Janeiro en octobre 2011.

Les ministres des affaires étrangères des sept pays cités ont lancé l’initiative « Diplomatie et Santé » en septembre 2006, afin de rendre les politiques étrangères plus réactives dans le domaine de la santé, d’agir sur la dimension diplomatique que revêtent les questions de santé, et de faciliter par là même l’atteinte des OMD.

publié le 15/02/2016

haut de la page