Comité International de la Croix-Rouge

JPEG

Le CICR, fondé en 1863, est une organisation de droit suisse, siégeant à Genève.

Le Comité dispose d’un statut unique. Ce n’est pas une organisation intergouvernementale, ni une organisation non-gouvernementale, dans la mesure où il tire son mandat d’instruments internationaux : les quatre Conventions de Genève de 1949 et les deux protocoles additionnels de 1977.

En raison des missions spécifiques confiées au CICR par la communauté internationale, le Comité s’est vu reconnaître en 1990 le statut d’observateur permanent auprès des Nations Unies. Il a conclu un accord de siège avec plus de 50 Etats.

Le Président du CICR est, depuis le 1er juillet 2012, M. Peter Maurer.

Le CICR est un organisme indépendant, neutre et impartial, jouant, avec la collaboration de plus de 170 sociétés nationales de Croix Rouge et du Croissant Rouge, un rôle d’intermédiaire humanitaire en faveur des prisonniers, des disparus, des personnes déplacées et des familles dispersées. Il a défini les principes fondamentaux de l’action humanitaire (humanité, impartialité, neutralité, indépendance, universalité) et constitue une référence pour nombre d’organisations humanitaires. Il appelle régulièrement les parties à un conflit à respecter le droit international humanitaire.

Le CICR est présent dans environ 80 pays et compte plus de 12 000 collaborateurs.

  • La France et le CICR

La France et le CICR entretiennent une relation de confiance et de qualité, reposant sur un dialogue politique, institutionnel et opérationnel régulier. La coopération entre la France et le CICR a été renforcée avec la signature en 2014 d’une convention, à l’occasion des 150 ans de la première Convention de Genève, dont la France comptait parmi les premiers pays signataires (plus d’informations ici).

La France soutient le Comité international de la Croix-rouge pour répondre aux conséquences des conflits armés dans le respect des principes de cette institution : humanité, impartialité, neutralité et indépendance.

La France a rejoint en 2002 le groupe des principaux donateurs, dont la contribution dépasse les 10 millions de francs suisses. Son appui financier a atteint en 2015 près de 20 millions d’euros.

Pour en savoir plus : Site internet du CICR

publié le 05/01/2017

haut de la page