Colloque "Pas de gouvernance démocratique sans les femmes".

La France est pleinement mobilisée pour la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes et elle saisit toutes les occasions pour porter ce sujet dans les instances internationales.


C’est pourquoi la Mission permanente de la France a soutenu l’organisation du colloque de l’association Regards de Femmes "Pas de gouvernance démocratique sans les femmes" au cœur des Nations Unies à Genève.

Ce colloque s’est tenu le 7 septembre au Palais des Nations et a, entre autres, été l’occasion de débattre sur le principe de parité.

Le Représentant permanent adjoint, M. Thomas Wagner a tenu à assister à l’ouverture de ce colloque. Il a rappelé que des inégalités perdurent dans les champs politique, économique et social et c’est ainsi pourquoi la France a profondément repensé sa politique d’égalité entre les femmes et les hommes, traduite par l’adoption de la loi du 4 aout 2014 sur l’égalité réelle entre les femmes et les hommes.

A l’international, la promotion de l’autonomisation des femmes et l’intégration systématique des problématiques de genre se trouvent par ailleurs au cœur des priorités de la politique d’aide publique au développement de la France.

Dans quelques semaines à New York, les chefs d’États et de Gouvernements adopteront l’agenda post-2015, qui fixera le cap pour les 15 ans à venir en matière de développement et de durabilité. Le rôle et la place des femmes dans la mise en œuvre de cet agenda sont maintes fois réaffirmés avec, notamment, l’adoption d’un objectif de développement durable spécifique ; ce qui était une des priorités de la France lors de cette négociation.

publié le 09/09/2015

haut de la page