Cérémonie du 60e anniversaire du CERN : intervention de la France

Intervention de M. Nicolas NIEMTCHINOW,
Ambassadeur, Représentant permanent de la France auprès de l’Office des Nations Unies et des Organisations Internationales en Suisse.

JPEG

Votre Altesse Royale, Monsieur le Directeur Général du CERN, Mesdames et Messieurs les Ministres, Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs, Monsieur le Haut-Commissaire à l’Energie Atomique, Monsieur le Préfet de l’Ain, Mesdames et Messieurs,

- Le CERN, dont nous marquons le 60ème anniversaire est non seulement une institution scientifique exceptionnelle, mais aussi une belle aventure humaine qui fait la fierté de l’Europe depuis des décennies.

- Je voudrais vous dire en ce jour l’attachement fort de la France pour votre institution ; du gouvernement français, bien sûr, pour lequel le CERN constitue une priorité politique et scientifique ; mais aussi l’attachement des Français eux-mêmes qui sont nombreux à suivre vos découvertes aux frontières de nos connaissances. Qui n’a pas suivi la découverte du Boson de Higgs, notamment parmi les jeunes ?

- La France est fière d’être l’un des Etats-hôtes du CERN, avec nos amis suisses. La France est fière d’avoir été avec quelques autres, à l’origine de cette institution unique. Permettez-moi ici de rendre hommage ici à notre compatriote François de Rose qui vient de nous quitter à 103 ans, jeune encore, et qui fut l’un des visionnaires ayant créé le CERN après la guerre.

- Pleinement consciente de ses responsabilités d’Etat-hôte, la France soutiendra le développement futur du CERN qui demeurera une priorité de notre politique scientifique nationale. Je voudrais ici saluer l’engagement de nos territoires, en particulier la région Rhône-Alpes, le Département de l’Ain, le pays de Gex et ses douze communes, en soutien du CERN.

- Le maintien de l’ancrage européen du CERN, son affirmation comme institution de référence dans le domaine de la physique des particules, le développement de son attractivité pour les scientifiques du monde entier, le maintien du plus haut niveau scientifique et technologique au CERN sont autant de priorités pour mon pays. La France invite aussi le CERN à renforcer et multiplier ses partenariats avec l’industrie européenne, dans une logique de consolidation mutuelle.

- Permettez-moi aussi, Professeur Heuer, de vous rendre un hommage particulier pour votre action à la tête du CERN ; en tant que scientifique de haut niveau bien sûr ; mais aussi parce que vous avez su faire du CERN une référence d’excellence dans le monde entier, un modèle de science ouverte, pacifique, au service du développement et de la jeunesse. Et c’est pour cela que vous êtes parvenus, avec notre plein appui, à hisser le CERN au rang d’observateur à l’Assemblée générale des Nations Unies. Vous pouvez ainsi faire entendre le message du CERN sur l’importance de la science dans le débat sur les objectifs du développement post-2015. Je vous encourage à poursuivre dans cette voie, en même temps que vous préparez l’avenir du CERN avec des projets scientifiques et technologiques ambitieux, attractifs, innovateurs.

- Dans une Europe trop souvent au pessimisme, la réussite du CERN, son aventure et ses ambitions sont autant de messages à destination de la jeunesse de nos pays. Oui, l’Europe est créatrice ; oui, l’Europe est dynamique. Le CERN en témoigne brillamment, et nous luis souhaitons tous un plein succès.

Je vous remercie.

publié le 07/10/2014

haut de la page