CDH39 - Dialogue sur les formes contemporaines d’esclavage

39ème session du Conseil des droits de l’Homme

Dialogue interactif avec la Rapporteuse spéciale sur les formes contemporaines d’esclavage

Intervention de la France

Genève, 10 septembre 2018

La version prononcée fait foi.


Monsieur le Président,

La France remercie la Rapporteuse spéciale pour son rapport consacré aux travailleuses domestiques migrantes, pour lesquelles le risque de travail forcé et d’esclavage est particulièrement élevé.

La France s’est engagée dans la lutte contre le fléau de l’esclavage, y compris l’esclavage domestique, en consolidant son arsenal juridique (définition d’une infraction de réduction en esclavage) et en adoptant en 2014 un plan national d’action contre la traite des êtres humains. Un deuxième plan est en cours de réalisation. Il permettra de consolider certaines mesures déjà engagées, en particulier la formation des professionnels et les partenariats avec les acteurs clés de la lutte contre la traite des êtres humains. Il renforcera les actions en direction des mineurs victimes de la traite des êtres humains.
La France encourage les États à s’engager sur cette voie.

Dans votre rapport, vous soulignez le lien entre les agences d’emploi privées et la servitude, en particulier des migrants. Quelle mesure considérez-vous comme essentielle pour réglementer les agences tout en protégeant les personnes migrantes ?

publié le 10/09/2018

haut de la page