CDH38 - Situation des droits de l’Homme en Haïti

PNG

38ème session du Conseil des droits de l’Homme

Dialogue interactif avec le Haut-Commissaire sur la situation des droits de l’Homme en Haïti

Intervention de la France

Genève, le mardi 3 juillet 2018

La version prononcée fait foi.

Monsieur le Président,

La France s’associe à la déclaration de l’Union européenne.

Le respect des droits de l’Homme constitue une condition sine qua non de la stabilité d’Haïti et du bien-être de la population haïtienne. C’est pourquoi, la France encourage les autorités haïtiennes à renforcer l’état de droit et à poursuivre leur coopération avec le HCDH. Tel est l’objet de la résolution sous point 10, que nous appelons le Conseil à adopter par consensus.

L’assistance technique apportée par le HCDH doit permettre de mettre en œuvre les recommandations contenues dans le rapport du Haut-Commissaire.

Nous invitons ainsi Haïti à adopter et mettre en œuvre le plan stratégique de 2014, la désignation d’un point de contact de haut niveau au sein du gouvernement est importante. Nous notons les informations données par la délégation haïtienne sur ce point. Nous encourageons également le pays à réduire le nombre de détenus en détention provisoire depuis plus de deux ans, et à améliorer les conditions de détention.

Il est également essentiel, que des mécanismes de justice transitionnelle soient mis en place, pour faire la lumière sur les violations massives des droits de l’homme commises par le passé. Nous saluons ainsi l’engagement, indiqué dans la résolution, de mettre en place une commission de vérité, de justice et réparation.

Par ailleurs, Haïti doit également se saisir de l’outil que constitue la MINUJUSTH s’agissant, en particulier, de la professionnalisation du système judiciaire et de la consolidation d’une institution policière apolitique.

Seule une volonté politique forte contribuera à améliorer la situation des droits de l’Homme en Haïti. La France demeure plus que jamais mobilisée aux côtés d’Haïti en faveur du respect et de la promotion des droits de l’Homme.

Monsieur le Haut-Commissaire, quelles actions-clés jugez-vous prioritaires pour que la situation des droits de l’Homme puisse être sensiblement améliorée en Haïti ?

Je vous remercie./.

publié le 03/07/2018

haut de la page