CDH36 - Lutte contre le racisme et la discrimination à l’égard des femmes

36ème session du Conseil des droits de l’Homme

Réunion - débat sur l’impact de la discrimination raciale sur les droits fondamentaux des femmes et des filles

Intervention de la France

Genève, le lundi 25 septembre 2017

La version prononcée fait foi.

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs,

La France souscrit à la déclaration de l’Union européenne et salue la tenue de ce débat : il est bon que la communauté internationale porte de plus en plus attention aux discriminations croisées, dont l’effet cumulé sur les personnes concernées est difficile à évaluer et à combattre. Des outils pour lutter contre les discriminations raciales et celles à l’encontre des femmes existent : il est désormais temps que ceux-ci soient pleinement mis en œuvre.

La lutte contre le racisme et celle contre la discrimination à l’égard des femmes et des filles sont, comme vous le savez, deux priorités fortes de la France, dans la durée.

Pour le racisme, notre organe interministériel la DILCRAH va élaborer son second plan d’action pour la période 2018-2021, afin de mieux prévenir et mieux combattre toute manifestation à caractère raciste, antisémite ou anti LGBTI.

Pour les femmes, notre pays a lancé en 2016 le Plan interministériel en faveur de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, qui s’inscrit dans la continuité de la loi pour l’égalité réelle adoptée en 2014. Ce plan vise à lutter contre les stéréotypes sexistes, à favoriser la mixité professionnelle, à améliorer l’insertion professionnelle des femmes et à promouvoir l’égalité dans l’emploi entre les femmes et les hommes. Ce plan s’étend jusqu’en 2020.

Quelles actions estimez-vous nécessaire pour sensibiliser les publics concernés à cet effet de discriminations cumulatives et les aider à y remédier ?

Je vous remercie./.

publié le 02/10/2017

haut de la page