CDH35 - Dialogue interactif avec le Groupe de Travail chargé de la question de la discrimination à l’égard des femmes, dans la législation et dans la pratique

35ème session du Conseil des droits de l’Homme

Dialogue interactif avec le Groupe de Travail chargé de la question de la discrimination à l’égard des femmes, dans la législation et dans la pratique

Intervention de la France

Genève, le vendredi 9 juin 2017

La version prononcée fait foi.

Monsieur le Président,

La France souscrit à la déclaration de l’Union européenne.

Mesdames et Messieurs les membres du groupe de travail sur la discrimination à l’égard des femmes,

La France vous remercie pour votre rapport. Nous partageons vos préoccupations sur les menaces faites aux droits des femmes dans un contexte où la culture patriarcale est toujours dominante dans de nombreux pays. Nous assistons même à des tentatives de reculs et de remises en cause des acquis. Il est essentiel de partager et diffuser les bonnes pratiques pour l’élimination de toutes les formes de discriminations à l’égard des femmes et de prendre les mesures nécessaires pour assurer leur participation, à égalité avec les hommes, à la vie publique et économique.

La France est pleinement engagée dans la lutte contre toutes les discriminations faites aux femmes. Ainsi, la France organisera demain, vendredi 9 juin, un évènement parallèle sur le thème de « l’autonomisation économique des femmes comme moyen de lutte contre les discriminations ». Il s’agira de proposer des pistes de réflexion et d’action, notamment en lien avec les conclusions de la 61ème session de la Commission de la condition de la femme des Nations Unies (CSW).

Au niveau national aussi, on peut souligner l’adoption du premier Plan interministériel en faveur de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes de 2016, qui s’inscrit dans la continuité des lois en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes au travail, dont la loi pour l’égalité réelle adoptée en 2014.
Soyez assuré de l’engagement de la France dans le combat contre les discriminations auxquelles font encore face les femmes et les filles partout dans le monde. Nous sommes convaincus que l’autonomisation des femmes et leur participation égale avec les hommes dans tous les aspects de la vie publique et économique est indispensable à la réalisation de tous les droits de l’Homme pour toutes et tous et des objectifs du développement durable

Je vous remercie./.

publié le 13/06/2017

haut de la page