CDH32 - Discussion annuelle sur les droits des femmes

Retrouvez l’intervention de la France prononcée le 16 juin 2016 lors du panel sur les droits des femmes et l’Agenda 2030 pour le développement durable.

32ème session du Conseil des droits de l’homme
Discussion annuelle sur les droits des femmes
Panel sur les droits des femmes et l’Agenda 2030 pour le développement durable.
(jeudi 16 juin 2016)



Monsieur le Président,

La France souscrit à la déclaration de l’Union européenne et salue la tenue de ce débat annuel. La France est pleinement engagée dans la lutte contre les discriminations à l’égard des femmes.

Le principe de l’égalité entre les femmes et les hommes est constitutif des sociétés démocratiques et pacifiées et la condition de leur développement durable. C’est est aussi un facteur de lutte contre la pauvreté.

La France se félicite qu’un objectif dédié à l’égalité des genres soit inscrit dans l’agenda 2030 adopté le 25 septembre 2015 par l’Assemblée générale des Nations Unies.

La France est pleinement engagée dans la mise en œuvre de cet objectif de développement durable qui vise à parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles. Si les femmes sont souvent les premières victimes de la pauvreté et du dérèglement climatique, elles sont, aussi et surtout, des acteurs essentiels du changement pour un monde plus durable.

Au plan national, la loi pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes, qui a été adoptée en 2014, aborde le sujet des inégalités dans toutes ses dimensions. Cette loi comprend des mesures fortes pour améliorer le quotidien des femmes, faire progresser leurs droits et changer les mentalités.

Au plan international, la France s’est dotée d’une stratégie « Genre et Développement ». Le principe d’égalité entre les femmes et les hommes est au cœur de notre dispositif d’aide au développement. Cette démarche implique une prise en compte des inégalités de genre de façon transversale ainsi qu’une mobilisation des opérateurs de développement à cette question. Notre agence de développement, l’Agence Française de Développement ambitionne d’ici 2017 qu’au moins 50% des projets qu’elle finance intègrent la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes

A Genève, la France soutient pleinement la « Geneva gender champions initiative » qui a pour objectif de constituer un réseau d’acteurs afin de renforcer la promotion de la parité et de l’égalité entre les femmes et les hommes au sein des Nations Unies.

Je vous remercie./.

publié le 17/06/2016

haut de la page