CDH31 - Panel sur l’incompatibilité du racisme et de la démocratie

Retrouvez l’intervention de la France prononcée le 18 mars 2016 lors du Panel sur l’incompatibilité du racisme et de la démocratie.

=== 31ème Session du Conseil des droits de l’Homme ===
Panel sur l’incompatibilité du racisme et de la démocratie

Intervention de la France
(vendredi 18 mars 2016)




Monsieur le Président,

La France s’associe à la déclaration de l’Union européenne

La tolérance et le respect des droits de l’Homme de tous les individus sont des éléments essentiels à toute société démocratique. C’est pourquoi, la France est engagée de longue date dans une action déterminée de lutte contre le racisme et la discrimination raciale, qui constitue une priorité essentielle de notre action en faveur des droits de l’Homme, au plan international comme au plan national :

-  A l’échelle internationale, la France est partie à la Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale et rend compte périodiquement de la mise en œuvre des dispositions de cette Convention au plan national.

La France est par ailleurs engagée dans le processus de suivi de la Conférence de Durban, chargé d’évaluer les mesures prises pour lutter contre la discrimination raciale, et de formuler des recommandations consensuelles pour lutter plus efficacement contre le racisme et la discrimination raciale.

La France est également engagée dans la lutte contre le racisme avec ses partenaires européens, au sein de l’Union européenne et du Conseil de l’Europe.

-  Au plan national, la France s’est dotée d’un nouveau plan national d’action contre le racisme et l’antisémitisme qui couvre la période 2015-2017, avec 4 priorités : mobiliser la nation sur les enjeux posés par le racisme et l’antisémitisme ; sanctionner chaque acte raciste ou antisémite et protéger les victimes ; protéger les utilisateurs d’internet de la propagation de la haine ; et former les citoyens par l’éducation et la culture. Car pour qu’une société soit pleinement démocratique, elle doit être affranchie de toutes les haines.

Concrètement, la lutte contre le racisme est un objectif poursuivi dans la plupart des politiques publiques, dans le but de garantir l’égalité de tous les citoyens sur l’ensemble du territoire national,

Cet engagement de la France en faveur de la tolérance et de l’égalité se traduit d’abord par des mesures de prévention : le partage et la transmission des principes de fraternité et d’égalité sont au fondement même des missions de l’école qui veille à l’inclusion scolaire de tous les enfants et à l’acquisition par tous les élèves du respect de l’égale dignité des êtres humains.

Il se traduit aussi par une politique pénale adaptée qui permet de réprimer avec fermeté les propos ou les actes à caractère raciste ou discriminatoire. Les parquets généraux et parquets de tribunaux de grande instance sont dotés aujourd’hui de pôles anti-discrimination pour mener à bien ce travail.

Monsieur le Président, la France continuera de défendre sans relâche l’égalité en dignité et en droits de tous et le caractère universel des droits de l’Homme pour tous les individus.

Je vous remercie./.

publié le 18/03/2016

haut de la page