CDH31 - Dialogue interactif groupé sur la vie privée et la liberté de religion.

=== 31ème Session du Conseil des droits de l’Homme ===
Dialogue interactif groupé sur la vie privée et la liberté de religion.

Intervention de la France
(mercredi 9 mars 2016)



Monsieur le Président,
La France s’associe à la déclaration de l’UE.

Monsieur le Rapporteur Spécial sur la liberté de religion ou de conviction,
La France salue votre dernier rapport et partage votre analyse selon laquelle la liberté de religion ou de conviction et la liberté d’expression ou d’opinion sont des libertés complémentaires. Comme vous le soulignez, l’une ne peut pas être utilisée contre l’autre pour la restreindre.

La France partage également votre analyse sur le caractère individuel de ces libertés. Seuls les hommes et les femmes sont en effet titulaires de droits. Aucune idée ou opinion, fut-elle religieuse, ne saurait s’en prévaloir. C’est la raison pour laquelle tout individu a le droit d’avoir ou de ne pas avoir de religion et est libre d’en changer.

M. le Rapporteur spécial,
Vous rappelez que la lutte contre les appels à la haine religieuse doit être distinguée de la lutte contre le racisme. En effet, nul ne choisit ses origines, alors que chacun doit pouvoir être libre de choisir ses convictions et ses opinions, et de ne pas être inquiété pour elles.

A cet égard, vous invitez tous les États à abroger les lois sur le blasphème et à circonscrire les limitations imposées à la manifestation publique des opinions ou des convictions pour des motifs religieux. La France souscrit à cet appel.

Vous pouvez compter sur la pleine détermination de la France à défendre le droit à la liberté de religion ou de conviction de même que le droit à la liberté d’expression ou d’opinion, qui constituent des droits inaliénables garantis au plan national comme international.

Dans votre rapport, vous appelez au développement d’un espace public pluraliste, propice au dialogue et à l’échange pacifique des idées au sein de la société. A cet égard, quelles recommandations concrètes formulez-vous à l’égard des Etats et des parties prenantes ?

Je vous remercie./.

publié le 09/03/2016

haut de la page