CDH29 – Territoires palestiniens occupés - Résolution.

Le 3 juillet a été adoptée une résolution intitulée « garantir la justice pour toutes les violations du droit international commises dans les territoires palestiniens occupés, y compris Jérusalem Est ».

"La France voudrait remercier les auteurs de cette résolution pour leur engagement dans cette négociation, qui a été menée de façon ouverte et dans un esprit constructif.

La France est attachée à lutte contre l’impunité partout dans le monde. Le respect du droit international humanitaire et des droits de l’Homme est essentiel pour parvenir à la paix et la sécurité dans la région.

Il n’est pas question de transiger sur la sécurité d’Israël. Il n’est pas question non plus de transiger sur ce constat : sans justice, il n’y aura pas de paix durable.

A cet égard, la France souligne l’impérieuse nécessité que la tragédie de la guerre à Gaza de l’été 2014, qui a causé la mort de trop nombreux civils et entraîné des violations du droit par toutes les parties, ne puisse plus se reproduire. La France souhaite que les auteurs de violations, quels qu’ils soient, soient poursuivis en justice.

La France a soutenu le principe d’une enquête internationale sur les événements de Gaza, tout en marquant son attachement à l’impartialité des travaux. Le rapport de la Commission d’enquête internationale souligne que de possibles crimes de guerre ont été commis par Israël comme par le Hamas et d’autres groupes armés palestiniens. La France regrette qu’Israël n’ait pas coopéré avec la Commission d’enquête. Elle salue la coopération de l’Autorité palestinienne.

Le texte de la résolution soumise aujourd’hui au Conseil aurait dû condamner explicitement les tirs de roquettes dans des zones peuplées de populations civiles, par le Hamas et les groupes armés palestiniens. Il reste cependant globalement équilibré et acceptable.

C’est pour cette raison que la France a choisi de soutenir cette résolution.

La France continuera de suivre avec la plus grande attention la mise en œuvre de certaines recommandations du rapport de la commission d’enquête, notamment celles qui permettront de prévenir et de mettre fin aux violations du droit. Le meilleur moyen d’y parvenir est d’aboutir à un changement fondamental de la situation à Gaza et à une solution durable, qui passe par la levée du blocus de Gaza, assortie de garanties de sécurité pour Israël.

Au-delà, la France veut souligner avec force qu’il est plus que jamais nécessaire de rendre justice aux Palestiniens. Seule une solution juste et durable au conflit permettra d’apporter la paix et la sécurité à l’Etat d’Israël.

C’est pourquoi la France, en lien avec ses partenaires, entend poursuivre avec la plus grande détermination ses efforts pour créer les conditions d’une relance crédible du processus de paix, qui permettent d’aboutir à la création d’un Etat palestinien viable et indépendant, vivant en paix et en sécurité aux côtés d’Israël."

publié le 03/07/2015

haut de la page