CDH22 - Déclaration des membres de la francophonie sur le Mali

22ème session du Conseil des droits de l’Homme

* * * * * *

Déclaration des pays membres de l’OIF sur la situation des droits de l’Homme au Mali

* * * * * *

Genève — Mardi 12 Mars 2013

* * * * * *

Monsieur le Président,

J’ai l’honneur de faire cette déclaration au nom des Etats membres et observateurs de l’Organisation Internationale de la Francophonie, dit Groupe francophone.

Le groupe francophone a pris connaissance avec intérêt du rapport de la Haut-Commissaire sur la Situation des Droits de l’Homme au Mali.
Le Groupe francophone condamne les exactions et les abus commis en République du Mali, en particulier dans sa partie nord, ainsi que les représailles sur les populations civiles et toutes les violations des droits de l’Homme et du droit international humanitaire signalées dans le rapport de la Haut-commissaire.

Le groupe francophone réaffirme la nécessité pour ceux qui se sont rendus coupables de ces violations de répondre de leurs actes. Dans ce contexte, le groupe francophone prend note avec intérêt de l’invitation adressée par le Mali à la Cour Pénale Internationale pour réaliser une enquête préliminaire au sujet de crimes de guerre commis, ainsi que de la signature, le 13 février 2013, d’un accord de coopération judiciaire.

Le groupe francophone salue le déploiement d’observateurs des droits de l’Homme par les Nations Unies ainsi que le prévoit la résolution 2085 du Conseil de Sécurité et appelle à la poursuite de ce déploiement.

Monsieur le Président,

Le groupe francophone se félicite de la mobilisation de la communauté internationale en général, de la CEDEAO et de l’Union Africaine en particulier, ainsi que d‘autres pays et organisations internationales, dont l’O.I.F, en faveur du rétablissement complet de l’ordre constitutionnel, et de la préservation de l’intégrité territoriale du Mali. En outre, le groupe soutient le calendrier électoral prévu par la feuille de route et salue la décision des autorités maliennes d’organiser des élections au mois de juillet 2013.

Le groupe se félicite à cet égard de la mission d’information et de contact que le Secrétaire général de la Francophonie a dépêchée récemment au Mali.

Le groupe francophone encourage les autorités maliennes à poursuivre leurs efforts en faveur de la réconciliation nationale et rappelle l’importance d’un dialogue inclusif des composantes de la population malienne et auquel les femmes participent pleinement, en vue de promouvoir les conditions propices à l’instauration d’une paix, d’une stabilité et d’une sécurité durables au Mali. Il se félicite à cet égard de la création, le 6 mars dernier, d’une Commission Dialogue et Réconciliation.

Le groupe francophone prend note des recommandations contenues dans le rapport de la Haut-commissaire soumis conformément aux résolutions pertinentes du Conseil. Ses membres apporteront leur contribution à toute initiative, et appellent de leur vœu l’adoption par le conseil d’une résolution qui soit à la hauteur des défis auxquels doit faire face le Mali.

Je vous remercie.

publié le 14/06/2013

haut de la page