CDH -Situation des droits de l’Homme en République centrafricaine

39ème session du Conseil des droits de l’Homme

Dialogue interactif avec l’experte indépendante sur la situation des droits de l’Homme en République centrafricaine

Intervention de la France

Genève, 27 septembre 2018

La version prononcée fait foi.

Monsieur le Président,

La France s’associe à la déclaration de l’Union européenne.

Nous remercions l’Experte indépendante pour son rapport et saluons l’engagement des autorités centrafricaines à améliorer la situation des droits de l’Homme en République centrafricaine (RCA).

Le rapport rappelle l’importance de la lutte contre l’impunité et de la justice transitionnelle pour les processus de paix et de réconciliation. La France est convaincue qu’il s’agit là de défis essentiels. Elle appelle à ce que tous les responsables de violations des droits de l’Homme soient traduits devant la justice et à ce que la Cour pénale spéciale commence sans plus tarder ses travaux. Elle invite aussi les autorités centrafricaines à progresser dans le domaine de la justice transitionnelle en lien les efforts en la matière au processus de paix. Nous invitons également les autorités centrafricaines à pleinement associer la société civile, en particulier les femmes et les jeunes, au processus de paix.

La France reste vivement préoccupée par la la situation sécuritaire en RCA et par les graves violations des droits de l’Homme qui en découlent.

La France est très préoccupée en particulier par la multiplication des attaques perpétrées par les groupes armés à l’encontre des populations civiles, du personnel humanitaire et des Casques bleus.

Cette situation rappelle la nécessité de progresser rapidement dans la mise en œuvre effective du désarmement des groupes armés. A cet égard, nous appelons à poursuivre la mise en œuvre rapide et ambitieuse de la feuille de route conjointe pour la paix et la réconciliation en RCA, adoptée le 17 juillet 2017 à Libreville, par les autorités centrafricaines, l’Union africaine et les pays et organisations de la région.

Je vous remercie./.

publié le 27/09/2018

haut de la page