CDH - Intervention de la France lors du débat général (point 9)

39ème session du Conseil des droits de l’Homme

Débat Général sous point 9

Intervention de la France

Genève, 25 septembre 2018

La version prononcée fait foi.

Monsieur le Président,

La France salue la tenue de ce débat et souhaite réaffirmer son engagement contre le racisme, la discrimination à caractère raciste, la xénophobie et l’intolérance qui y est associée.

En dépit des efforts accomplis par la communauté internationale, les gouvernements et les autorités locales, nous constatons que les actes de violence raciste et xénophobe dans le monde persistent et que certains discours d’intolérance tendent à se banaliser.

La France est préoccupée de la résurgence d’un discours nationaliste qui pourrait mettre en péril les droits fondamentaux et exhorte l’ensemble des États à condamner fermement tout discours ou idéologie fondé sur le racisme, l’antisémitisme ou la xénophobie.

La France rappelle qu’il est de la responsabilité des États de protéger et de promouvoir les droits de l’Homme. Toute personne ou institution qui favoriserait les discours de haine ou l’incitation à la violence se rendrait coupable de graves violations des droits de l’Homme, qu’il revient aux États de prévenir et de sanctionner, y compris sur internet.

A titre national, la France s’engage à combattre le fléau que représente le racisme et a adopté à cette fin un plan d’action contre le racisme et l’antisémitisme pour la période 2018-2020. Il vise notamment à enrayer la dissémination de la haine sur internet, lutter contre toutes les formes de discrimination à l’école et renforcer la poursuite des infractions de nature raciste ou antisémite.

Enfin, comme le souligne le rapport, il importe de la prendre en compte le genre, y compris dans la lutte contre le racisme et la xénophobie, afin d’instaurer une véritable égalité entre les hommes et les femmes.

La France continuera à défendre sans relâche l’égalité de tous en dignité et en droits, proclamé par la Déclaration universelle des droits de l’Homme dont nous célébrons le 70ème anniversaire.

Je vous remercie.

publié le 26/09/2018

haut de la page