CDH - Dialogue sur les représailles

39ème session du Conseil des droits de l’Homme

Dialogue interactif avec le Rapporteur du Secrétaire Général sur les représailles

Intervention de la France

Genève, 19 septembre 2018

La version prononcée fait foi.

Monsieur le Président,

La France salue le rapport du Secrétaire Général sur la coopération avec les Nations Unies, ses représentants et ses mécanismes dans le domaine des droits de l’Homme.

Le rapport témoigne de la persistance, voire de la montée, des actes inacceptables d’intimidations, de harcèlement et de représailles à l’encontre des personnes qui coopèrent avec les Nations Unies dans de nombreux pays du monde.

Ces pratiques portent atteinte aux principes fondamentaux des Nations Unies et découragent les défenseurs des droits de toute coopération future avec l’Organisation.

Nous exhortons les États à condamner unanimement de tels actes, à agir pour les prévenir et pour les réprimer, ainsi qu’à garantir l’accès à la justice aux personnes concernées.

En particulier, comme le souligne le rapport du Secrétaire général, aucun impératif de sécurité ou de lutte contre le terrorisme ne saurait justifier la répression de ceux qui coopèrent avec les Nations unies pour défendre les droits de l’Homme.

La France salue l’engagement du Secrétaire Général dans cette lutte, ainsi que son action pour favoriser un environnement sûr et porteur pour l’action en faveur des droits de l’Homme.

Plus généralement, alors que nous célébrons le 20ème anniversaire de la Déclaration des Nations unies sur les défenseurs des droits, nous réaffirmons notre soutien à l’action des défenseurs, qui payent trop souvent de leur sécurité et parfois de leur vie leur combat indispensable en faveur de l’universalité des droits de l’Homme.

Nous estimons par ailleurs que davantage pourrait être fait par les États pour développer un cadre juridique, administratif et institutionnel propice à protéger les défenseurs des droits travaillant à promouvoir la responsabilité des entreprises.

Je vous remercie.

publié le 20/09/2018

haut de la page