CDH 37 - Dialogue interactif sur le droit au logement convenable

PNG

37ème session du Conseil des droits de l’Homme

Dialogue interactif groupé sur le droit au logement convenable

Intervention de la France

Genève, le mercredi 28 février 2018

La version prononcée fait foi.

Monsieur le Président,

La France souscrit à la déclaration de l’Union Européenne.

Madame la Rapporteure spéciale sur le droit au logement convenable,

La France vous remercie de votre rapport. Nous apprécions que plusieurs initiatives françaises sur la question du logement y mentionnées. Cela montre que la France partage votre approche fondée sur les droits de l’Homme dans l’élaboration des stratégies de logement.

Le logement est une question importante dans notre pays. La France sera à ce titre ravie de recevoir votre visite à la fin de cette année ou au début de l’an prochain.

La France a engagé un effort sans précédent en faveur de l’hébergement. 2 milliards d’euros ont été consacrés à l’hébergement d’urgence en 2017, et ses efforts ne sont pas finis : le budget de 2018 devrait augmenter de plus de 10% sur la question de l’hébergement. Par ailleurs, le plan hivernal déclenché en novembre 2017 a permis d’ouvrir 10 000 places de plus que l’année dernière.

La France est consciente de la nécessité d’avoir une approche globale qui implique différents organismes gouvernementaux pour construire des réponses pérennes aux problèmes du logement.

Cette approche est centrale dans le plan « logement d’abord » qui a pour objectif une baisse significative du nombre de sans-domicile d’ici 2022. A cette fin, le plan vise à ouvrir 50 000 places de logements adaptés supplémentaires par an durant 5 ans. Plus de 10 communes et intercommunalités se sont déjà portées candidates pour accueillir ces logements.

La France souhaite enfin renforcer le parc d’hébergement dédiés aux demandeurs d’asile avec 4000 places supplémentaires en 2018 et 3500 en 2019.

La France a toujours considéré comme fondamental le principe de l’inconditionnalité de l’hébergement et elle encourage tous les pays concernés par la question du sans-abrisme à agir pour assurer l’accès de tous à un hébergement convenable.

Je vous remercie./.

publié le 01/03/2018

haut de la page