CDH27 - Bilan de la 27ème session du Conseil des droits de l’Homme.

La 27ème session du Conseil des droits de l’Homme s’est achevée le 28 septembre 2014 avec l’adoption de 32 résolutions, dont 8 ont été mises au vote, et de 4 déclarations du Président adoptées par consensus, dont une portant sur l’impact de l’épidémie d’Ebola sur la jouissance des droits de l’Homme.

Plusieurs résolutions importantes ont été adoptées à cette session du Conseil, qui portent sur des priorités défendues par la France :

- Une nouvelle résolution sur la dégradation de la situation humanitaire et des droits de l’Homme en Syrie a été adoptée à une large majorité. Cette résolution dénonce la situation dramatique des droits de l’Homme en Syrie, condamne les crimes de Daech et rappelle la responsabilité première du régime syrien dans les graves violations commises en Syrie. Elle comprend également un langage fort sur la lutte contre l’impunité et sur la nécessité de préparer le travail futur de la justice internationale.

- Une résolution sur la situation des droits de l’Homme en République centrafricaine a été adoptée : elle renouvelle pour un an le mandat de l’experte indépendante sur la RCA, actuellement détenu par Mme Keïta-Bocoum. Elle permet également d’inscrire dans la durée la situation en République centrafricaine à l’ordre du jour des 3 prochaines sessions du Conseil des droits de l’Homme, avec un accent particulier mis sur la lutte contre l’impunité.

- Une résolution historique a été adoptée à l’issue d’un vote sur les droits de l’Homme, l’orientation sexuelle et l’identité de genre : par l’adoption de cette résolution, la question des droits des personnes LGBTI est réinscrite à l’agenda du Conseil des droits de l’Homme. La France s’est beaucoup mobilisée aux côtés de ses partenaires, en particulier du GRULAC, pour obtenir cette avancée.

- Le Conseil des droits de l’Homme a aussi adopté par consensus une résolution sur la sécurité des journalistes parrainée par plus de 90 Etats et présentée par la France, l’Autriche, la Grèce, le Brésil, le Qatar, la Tunisie et le Maroc. Cette résolution, axée sur la lutte contre l’impunité, condamne avec la plus grande fermeté toutes les attaques et tous les actes de violence dirigés à l’encontre des journalistes. L’adoption de cette résolution s’inscrit dans la continuité des actions engagées par la France à Genève pour promouvoir la protection des journalistes.

- Le Conseil des droits de l’Homme a en outre adopté une résolution qui renouvelle pour 3 ans le mandat du groupe de travail sur les disparitions forcées dont la France est à l’initiative. Elle prévoit également un renforcement des moyens humains alloués à ce groupe pour lui permettre d’accomplir son mandat humanitaire dans de bonnes conditions.

- D’autres résolutions ont été adoptées, qui ont permis de renouveler l’action des experts du Conseil des droits de l’Homme et du haut-commissariat aux droits de l’Homme au Soudan, en République démocratique du Congo et au Yémen.

Lire également l’article concernant le bilan de la 27ème session du Conseil des droits de l’Homme sur France diplomatie

publié le 08/10/2014

haut de la page