Adoption de la résolution « Santé mondiale et politique étrangère »

L’Assemblée générale des Nations unies a adopté le 12 décembre une résolution en faveur de la couverture sanitaire universelle présentée par la France au nom du groupe "Diplomatie et Santé", constitué par les ministres des Affaires étrangères brésilien, français, indonésien, norvégien, sénégalais, sud-africain et thaïlandais. Cette enceinte leur permet d’agir ensemble pour accroître l’attention accordée à la santé comme thème des relations internationales.

Co-parrainée par plus de 90 pays, la résolution adoptée le 12 décembre marque l’engagement de la communauté internationale pour étendre les systèmes de protection sociale en santé. La France contribue ainsi au renforcement de la dimension sociale de la mondialisation.

La couverture sanitaire universelle vise à permettre à chacun de bénéficier de services de santé, sans s’exposer aux risques d’appauvrissement. Elle renforce les systèmes de santé, garantit des soins de qualité, notamment dans la lutte contre la mortalité maternelle et infantile, les grandes pandémies et les maladies non transmissibles.

Aujourd’hui, un milliard de personnes n’ont pas accès aux services de santé dont elles ont besoin. L’Organisation mondiale de la santé estime que 100 millions de personnes tombent sous le seuil de pauvreté chaque année en raison de dépenses en santé.

La couverture sanitaire universelle participe ainsi à la réduction de la pauvreté, à l’équité et à la cohésion sociale, qui sont au coeur de la réflexion internationale devant conduire à l’élaboration d’un nouveau cadre mondial pour le développement d’ici 2015, date à laquelle les objectifs du millénaire pour le développement arrivent à échéance.

Présentation du projet de résolution par M. Gérard Araud, Représentant permanent de la France auprès des Nations unies

Carte des co-auteurs de la résolution - JPEG

Retrouvez notre dossier Diplomatie et santé

publié le 15/02/2016

haut de la page