Actualité du Brexit à l’Organisation mondiale du commerce

La préparation du Brexit à l’OMC

La préparation du Brexit se déroule globalement à l’OMC sous un scenario de routine : l’Union européenne et le Royaume Uni ont chacun transmis à l’OMC des modifications de leur liste d’engagement concernant leurs quotas tarifaires.

Comme il est fréquent dans le cas de telles modifications, les principaux partenaires de l’Union européenne et du Royaume-Uni ont exprimé différentes critiques face à ces propositions et engagé des négociations en vue de l’obtention de compensations.

Il en va de même dans le domaine des services, où trois pays ont demandé au Royaume-Uni des précisions afin de préserver leurs intérêts commerciaux face au Brexit.

JPEG

Les conditions de sortie du Royaume-Uni restent toutefois entachées d’une forte incertitude.

L’accord de retrait négocié fin 2018 prévoit en effet une période de transition durant laquelle le Royaume-Uni continue de faire partie de l’Union douanière européenne, ce qui laisserait les choses à court-terme inchangées et permettrait d’envisager des délais de négociation relativement longs.

Il en irait différemment en cas de « no deal » confirmé : les nouveaux quotas tels que notifiés à l’OMC seraient d’application immédiate, pouvant rendre nécessaire d’accélérer les négociations.

publié le 19/02/2019

haut de la page