69e AMS - Déplacement de Ségolène Neuville à Genève

Ségolène Neuville, Secrétaire d’État auprès de la Ministre des Affaires sociales et de la Santé, chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion, était à Genève lundi 23 mai 2016, dans le cadre de la 69e Assemblée mondiale de la santé.


JPEG

Intervention de Ségolène Neuville à la tribune de la 69e Assemblée mondiale de la santé

Madame la directrice générale,
Mesdames et messieurs les ministres et délégués,

Cette 69ème session intervient à un moment clé. Des réformes sont en cours pour permettre à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) d’assumer son rôle de leadership en matière de santé publique mondiale. D’ores et déjà ces réformes ont porté leurs fruits : l’exemplarité de la récente mobilisation de l’OMS dans la gestion de l’épidémie de Zika en atteste. Je veux saluer l’action de la Directrice générale Margaret CHAN et de ses équipes partout dans le monde.

La France soutient pleinement le renforcement de la gouvernance de l’OMS et entend contribuer davantage à ses moyens. C’est dans ce contexte particulier que la France présente la candidature de Philippe Douste-Blazy à la Direction générale de l’Organisation. Trois défis nous attendent.

I. Premier défi : la sécurité sanitaire internationale.

La crise Ebola l’a montré : le potentiel de déstabilisation des maladies infectieuses est immense. Il nous faut une architecture internationale robuste pour faire face à l’inattendu. C’est pourquoi nous devons progresser dans la préparation aux urgences sanitaires. D’abord, nous avons besoin d’une évaluation indépendante et régulière des capacités du Règlement sanitaire international dans chaque Etat. Ensuite, nous devons renforcer le soutien financier, technique et humain pour aider les Etats à respecter leurs engagements. Sur ces deux points, le rôle de l’OMS doit être central. Elle devra s’appuyer sur les bureaux régionaux, et sur les mécanismes existants d’appui à la mise en œuvre du RSI.

A ce sujet, la France soutient le nouveau programme de gestion des situations d’urgence sanitaires.

II. Deuxième défi : la lutte contre les maladies non transmissibles.

Je veux ici parler du fléau du tabagisme. Si des mesures fortes ne sont pas prises, le nombre annuel de décès dans le monde pourrait atteindre 8 millions d’ici 2030.

C’est pourquoi nous avons besoin de politiques ambitieuses indépendantes des intérêts de l’industrie du tabac. Après l’Australie, le Royaume-Uni et l’Irlande, la France a adopté le paquet neutre pour empêcher les plus jeunes de commencer à fumer. C’est une mesure qui a fait ses preuves.

Alors que les États Parties à la convention-cadre de l’OMS contre le tabagisme se réuniront cette année en Inde, nous appelons l’OMS à appuyer les efforts des pays qui souhaitent s’engager dans cette voie, en lien avec le Secrétariat de la Convention Cadre de l’OMS pour la Lutte contre le Tabac. Par ailleurs, la France appelle les Etats à ratifier le protocole pour éliminer le commerce illicite des produits du tabac.

III. Troisième défi : l’accès aux médicaments innovants

De nombreuses innovations sont aujourd’hui sources d’espoirs notamment mais suscitent aussi des craintes quant à leur financement, au Nord comme au Sud. Afin de lutter contre le prix prohibitif de certains médicaments innovants, une coordination internationale est nécessaire et doit associer l’industrie pharmaceutique, les patients et les professionnels de santé.

Au-delà du coût des médicaments innovants, la soutenabilité de l’innovation en santé est en jeu. Le Président de la République mobilisera ses partenaires du G7 à ce sujet lors du prochain sommet. L’OMS qui a une fonction normative en matière de médicaments doit jouer tout son rôle pour nous permettre d’avancer sur ces sujets.

Mesdames, messieurs,

Soyez assuré de l’engagement résolu de la France à travailler avec l’OMS et ses États membres, en partenariat avec les acteurs non étatiques, pour promouvoir nos objectifs communs. Je vous remercie.

Participation de Ségolène Neuville à la réception organisée en l’honneur du Dr Philippe Douste-Blazy, candidat au poste de Directeur général de l’OMS

JPEG
Une réception a été organisée en l’honneur du candidat de la France au poste de Directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, le Dr Philippe Douste-Blazy.

Ségolène Neuville s’est entretenu avec le Dr Philippe Douste-Blazy et l’ensemble des ministres présents à cette réception.

En savoir plus sur la candidature du Dr Philippe Douste-Blazy.

Participation de Ségolène Neuville à l’évènement organisé sur la lutte contre le tabagisme

JPEG
En marge de la 69e session de l’Assemblée Mondiale de la Santé, la France a co-organisé, avec le Sénégal et l’Uruguay, en partenariat avec le Secrétariat du CCLAT, un évènement sur la lutte contre le tabagisme. Cet évènement était également parrainé par le Royaume-Uni et la Nouvelle-Zélande.

La lutte contre le tabagisme est un enjeu majeur pour la santé mondiale et la France est particulièrement engagée dans la lutte contre le tabagisme, responsable de la mort de milliers de personnes chaque jour.

Lutter contre le tabagisme, c’est en effet une exigence de santé publique et un combat de société. C’est ainsi que la France a pris des mesures audacieuses pour lutter contre ce fléau et le paquet neutre en fait partie.

Ségolène Neuville est intervenue à cet évènement pour promouvoir le paquet neutre et, au delà, les stratégies de lutte contre le tabagisme.

Retrouvez son intervention complète à cet évènement.

PDF - 50.5 ko
(PDF - 50.5 ko)

publié le 30/05/2016

haut de la page