100 millions d’euros de dons de la France pour les vaccins et l’immunisation

A Londres, avait lieu le 13 juin 2011, la première Conférence de promesse de dons pour l’Alliance mondiale pour les vaccins et l’immunisation (Alliance GAVI), à laquelle s’est rendu le ministre chargé de la Coopération, Henri de Raincourt.

GAVI est une alliance mondiale visant à améliorer l’accès à la vaccination et l’introduction de nouveaux vaccins dans les pays en développement. Depuis sa création en 2000, GAVI a permis de sauver 5,4 millions de vies et de financer la vaccination de plus de 280 millions d’enfants dans 72 pays les plus pauvres.

Le 13 juin, à Londres, les donateurs de GAVI - gouvernements, fondations privées, organisations internationales - se sont engagés à verser 4,3 milliards de dollars sur la période 2011-2015. Ce montant dépasse l’objectif initial de lever 3,7 milliards de dollars, ce qui permettra à l’Alliance mondiale de vacciner encore davantage d’enfants. Au total, grâce à cette Conférence des donateurs, les ressources disponibles pour GAVI équivalent à un montant de 7,6 milliards de dollars.

A cette Conférence des donateurs, Henri de Raincourt a annoncé que la France contribuera à hauteur de 100 millions d’euros (146 millions de dollars).

Ce montant s’additionne à l’engagement d’ 1,25 milliard d’euros pour la période 2007-2026. Cette nouvelle contribution place la France parmi les tout premiers donateurs, en cohérence avec la priorité qu’elle accorde à la santé dans sa politique de coopération.

La France se félicite du succès de cette Conférence des donateurs et salue la participation de nouveaux États partenaires comme le Japon et le Brésil. Cette forte mobilisation en faveur de l’accès à la vaccination des enfants des pays pauvres est en ligne avec la volonté exprimée par les membres du G8 de Deauville de contribuer au succès de cette Conférence.

Lors de son intervention, le ministre Henri de Raincourt a également réitéré l’engagement résolu de la France à lutter contre la mortalité infantile et la santé des mères et rappelé le soutien à l’initiative en faveur des femmes et des enfants à hauteur de 500 millions d’euros, comme annoncé lors du Sommet du G8 de Muskoka en 2010.

publié le 05/02/2016

haut de la page